Nos News‎ > ‎

Messe d'action de grâce pour le Frère ROMAIN

publié le 7 sept. 2015 à 14:58 par Admin Esca   [ mis à jour : 7 sept. 2015 à 15:23 ]

Samedi 05/09/2015 à 09h45.

Cet homme n’a jamais cessé de travailler pour Madagascar. Même avant son départ, il a encore mis en place un projet d’envergure en élevage et agriculture qui a reçu la bénédiction du président de la République.   

Après avoir passé 65 ans de sa vie pour la promotion de l’éducation des jeunes malgaches, le Frère Romain Legaré, le « bâtisseur » a quitté Madagascar le samedi dernier. Appelé par sa congrégation au Canada, il y retourne pour des raisons de santé. Ce nom de bâtisseur ne lui a pas été donné par hasard. C’est parce que c’est lui qui a bâti quasiment toutes les infrastructures pédagogiques de l’Ecole Sacré Cœur Antanimena (Esca). Et pour bien s’occuper des jeunes, il a également mis en place des Centres de Promotion Socio-économiques surtout destinés aux jeunes vulnérables à Toliary et à Ambatolampy. Missionnaire de la congrégation canadienne, il toujours été dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement. Ainsi, il a commencé à enseigner le Français et les Mathématiques avant de devenir le préfet du secondaire, puis de prendre la direction de l’établissement vers 1978. Mais ce n’est pas tout, il fut également devenu le Frère provincial, fondateur du Sacré Cœur dans tout le pays.    

Revenir à Madagascar. A 90 ans, il retourne au Québec (Canada). Mais avant de partir, cet homme de foi a été reçu par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina, jeudi dernier, pour le remercier des nombreuses œuvres qu’il a faites pour le bien de la jeunesse malgache. L’Etat lui a ainsi décerné la plus haute distinction qui puisse exister: Grand Croix de 2e Classe de l’Ordre Nationale Malgache. Puis, une messe d’action de grâce en son honneur a été donnée samedi dernier, à la Chapelle de l’Esca, suivi d’un cocktail. Tous les anciens élèves de l’école, dont la plupart sont actuellement devenus des hautes personnalités, y ont assisté. Le Président de l’Association "Générations ESCA" de France, Ertz Rajaofera Rakotomalala et le Président de l’AMAESCA de Madagascar, Yves Rakotovao étaient également présents. Une occasion pour tous ceux qui l’ont connu, en particulier les anciens élèves, de lui dire: «Au revoir». Car malgré ses 90 ans, une fois rétabli, le Fr Romain compte revenir à Madagascar. Ils sont des milliers d’élèves, non seulement de l’Esca Antanimena, mais également de Toliara et d’Ambatolampy, à avoir été formés par cet homme qui a tout donné pour le bien des jeunes malgaches. Respectueux de la chasteté et de l’obéissance, Frère Romain s’est toujours mis à l’écoute de tous ceux qui ont eu besoin de soutien et de réconfort.

Arnaud R.

 

Comments